Le projet Tango de Google peut-il changer nos vies ?

Le projet Tango de Google peut-il changer nos vies ?

Toni Colosio

Il suffit de jeter un coup d’œil à l’actualité numérique pour comprendre que la réalité virtuelle (VR) est une des attractions du moment. La demande est telle que Google a annoncé le lancement pour fin 2016 d’une plateforme nommée « Daydream » consacrée à la VR pour regrouper ses produits et ses applications dans l’objectif d’offrir la meilleure expérience. Google prévoit aussi une certification VR nommée « Daydream Ready » pour que les constructeurs de téléphone puissent réaliser un matériel adapté à l’expérience proposée par la firme.

Dans ce cadre, le concept du projet Tango a pour but d’aller plus loin en donnant à un objet, la notion de sa situation dans l’espace. Pour cela, il comprend une tablette qui est équipée d’une caméra grand angle, d’un capteur de profondeur et d’un accéléromètre très puissant. Une application a aussi été développée pour que Tango soit doté d’une mémoire spatiale. En d’autres termes, avec ce projet, Google souhaite conférer aux objets toutes les compétences utilisées instinctivement par un être humain pour se déplacer.

Comment le projet Tango rend les objets plus autonomes ?

La tablette, équipée de l’application, sera capable de fournir un plan détaillé d’un lieu, tant au niveau des dimensions que des volumes. Ayant notion de la profondeur, elle permet une construction de l’environnement en temps réel même lorsqu’elle est en mouvement. Le fait de doter l’objet d’une mémoire spatiale permet une autonomie de navigation totale. De plus, il faut noter que les données topographiques enregistrées sur une tablette peuvent être transmises aux autres, ce qui permettra au système de proposer des services de plus en plus précis. Pour finir, cette technologie est utilisée à des fins de réalité augmentée, la tablette a la capacité d’ajouter du contenu virtuel à un environnement modélisé. La volonté de Google autour de ce projet est de rassembler et améliorer les technologies de modélisation de l’environnement et de localisation.

Que peut-on faire avec le projet Tango ?

Une des applications majeures du projet Tango est de proposer un système de guidage dans un espace clos, par exemple pour trouver un magasin dans un centre commercial ou une place dans un parking souterrain. Mais d’autres utilisations sont envisageables, il y a d’ailleurs des applications spécialement développées pour le projet Tango qui commencent à naître sur Google Play.

Le choix est encore limité mais les possibilités offertes par la tablette vont sûrement permettre aux développeurs de s’en donner à cœur joie. Il existe déjà des jeux en réalité augmentée tel que « Project Tangosaurs » qui donne la possibilité de se confronter à des dinosaures dans son salon, le paysage s’adaptant à l’environnement réel. Il y a aussi des applications plus utilitaires, « Home AR Designer » en est un exemple. Elle permet de disposer des meubles chez soi en réalité augmentée ce qui est une aubaine pour préparer un achat.

De plus, Tango permet de mêler réalité augmentée et réalité virtuelle : c’est-à-dire incorporer des objets virtuels dans l’environnement réel et des objets réels dans un monde virtuel. Comme « Garden – Mixed Reality » qui offre la possibilité d’interagir avec des objets virtuels dans un paysage imaginaire qui reprend les contours de l’environnement réel.

Garden Mix Reality, project tango

Le projet Tango, de belles perspectives

Il est très clair que cette tablette peut exploiter toutes ses capacités lorsqu’elle est couplée avec d’autres technologies. Nous pouvons en effet l’imaginer adaptée à un robot pour que ce dernier puisse bénéficier de la notion spatiale. Il pourrait alors être utilisé dans des environnements difficiles d’accès pour dresser des plans précis.

Les utilisations de la réalité virtuelle semblent vraiment très variées, nous pouvons noter l’exemple de l’université de Staffordshire qui est en train de mettre en place un dispositif pour que les jurés de procès puissent accéder aux scènes de crimes via l’Oculus Rift. Sachant que le projet Tango est réalisé pour dépasser cette simple réalité virtuelle, nous sommes à même de penser qu’il pourra révolutionner ce genre de procédé et s’inscrire dans toutes les facettes du quotidien.

D’un autre côté, la réalité augmentée permettrait une grande expérimentation visuelle dans les domaines de l’architecture ou de la décoration. Il serait, par exemple, possible d’essayer différentes dispositions de meubles d’une pièce préalablement à un aménagement. Cette technologie pourrait aussi être utilisé par les sites de e-commerce pour que les clients puissent visionner leurs achats potentiels.

Il faut ajouter que toutes les données enregistrées par la tablette du projet Tango peuvent être partagées, ce qui offrirait de grandes possibilités de collecte et d’utilisation de data.

Le projet Tango à travers l’exemple des musées

Les utilisations d’une telle tablette dans un musée semblent infinies, toutes les œuvres pourraient être modélisées pour que le visiteur puisse les observer de tous les points de vus avec un haut niveau de détail. Il serait envisageable d’organiser des visites virtuelles plus immersives que ce qui existe actuellement.

Nous pourrions par exemple imaginer la modélisation de pièces qui ne sont pas montrables en situation réelle car trop fragile.

Il y a peu l’ASK Brooklyn Museum a lancé une application conversationnelle au sein de son musée pour que les visiteurs puissent interagir avec des spécialistes de l’art. C’est pour ce type de service que le projet Tango peut être révolutionnaire, grâce à la réalité augmentée, les visiteurs obtiendrait des explications de spécialistes en direct et en interaction avec l’œuvre.

Cette technologie permettrait de réaliser des parcours individualisés en temps réel selon les goûts des spectateurs. La tablette pourrait, en effet, définir un itinéraire et le représenter par des indications au sol en réalité augmentée.

Mais qu’en est-il pour Google ?

Nous pouvons tout de même nous questionner sur la place à long terme du projet Tango chez Google. Le marché de la réalité virtuelle ou augmentée semble pour le moment se tourner vers l’utilisation d’accessoires (casque, lunettes) couplé à d’autres objets et non sur une solution globale comme la tablette Tango. Il est donc actuellement impossible de prédire l’avenir de cette tablette et ses applications. Mais, compte tenu de toutes les possibilités qu’ouvre ce concept nous pouvons imaginer que les technologies mises en exergue par Tango seront utilisées dans le cadre d’innovations futures.