Lost Memories : Alternate Reality Experience

Première ARX En France

Réalisée pour Orange Labs/ Explocentre en 2007, Lost Memories s’apparente à une Web-série interactive, une aventure virtu-réelle immersive, qui se déroule en temps réel sur 6 semaines, permettant aux joueurs/spectateurs d’interagir avec les personnages sur le Web ou sur leurs mobiles et d’échanger avec les autres joueurs pour enrichir leur expérience.
A mesure que l’histoire se déroule en temps réel, racontée sur tous les supports narratifs accessibles aux personnages – chat, post, photos, vidéo, enregistrements téléphoniques, sms, musique, dessins, séquences 3D, etc. – les joueurs/spectateurs sont invités à résoudre des énigmes et à enquêter sur le Web pour aider les personnages à surmonter les obstacles et découvrir des facettes cachées de l’intrigue.

Synopsis : Une aventure fantastique virtu-réelle

large-02-650x2371

Longtemps avant l’homme, il y avait la vie sur terre. Longtemps avant l’homme, il y avait l’homme. Et brutalement, il disparut. Et toute forme de vie disparut avec lui de la surface de la terre… Mais quelque part, un petit nombre
De nos jours, Sam, Claire et Greg se rencontrent sur le Web et, répondant à l’appel d’un mystérieux internaute, décident de partir ensemble à la découverte d’un pays ignoré des cartes. Postant chaque jour sur le Web le récit de leurs aventures à leurs amis restés en France, ils se laissent entraîner par leur insaisissable guide jusqu’aux portes du désert où ils vont passer la frontière du réel et découvrir qu’ils ont été appelés par les derniers survivants d’une civilisation disparue. Les KhaO, réfugiés dans des mondes virtuels depuis des millénaires ont besoin d’eux pour revenir à la « vraie vie ».
Mais d’autres personnages s’intéressent aussi de très près aux survivants KhaO: Alex et Kelly, deux chercheurs anglo-saxons qui ambitionnent de s’approprier la technologie Kha, beaucoup plus avancée que la nôtre. Et si Alex et Kelly sont animés d’intentions, sinon louables, du moins compréhensibles, il n’en est pas de même pour leur tout puissant commanditaire, l’insaisissable M. « H ».

Concevoir une histoire qui se regarde, se lit, se joue, se vit…

large-06-650x2371

En 2006 et 2007, lorsque le projet est entré en développement à l’initiative des équipes de l’Explo-Centre d’Orange, le transmédia, cette nouvelle approche narrative qui consiste à raconter une histoire interactive au travers de plusieurs média différents, en était encore à ses balbutiements. Le mot même n’existait qu’outre-Atlantique, et les meilleurs exemples dont on pouvait s’inspirer tenaient de l’ARG.Aujourd’hui, c’est devenu à juste titre l’un des courants de développement les plus porteurs.
Au-delà d’une histoire qui se lit et se découvre en temps réel au travers des vidéo blogs des personnages principaux, « Lost Memories » est aussi un jeu qui laisse au joueur/spectateur le choix de surfer en surface ou de s’immerger plus profondément dans l’intrigue.
Un premier niveau d’immersion permet de dialoguer directement avec les personnages, non seulement sur le Web mais également sur leurs mobiles ou par email – voire dans la « vraie vie » à leur retour à Paris.
Un second niveau consiste à intervenir dans l’histoire en aidant les personnages à surmonter des obstacles ou résoudre des énigmes directement insérés dans la trame narrative de premier plan, dans les séquences vidéo, les textes, les images ou les sons, afin de les aider à avancer en collaborant avec d’autres joueurs.
Un troisième niveau propose de mener l’enquête sur le Web pour découvrir des éléments cachés de l’histoire, dévoiler des intrigues secondaires ou remonter dans la backstory des personnages, permettant à chacun de partager les infos collectées avec les autres joueurs pour leur donner tout leur sens. Une quinzaine de site Web connexes ont été disséminés sur le Web à cet effet.

Réalisation et tournage

large-05-650x2371

Le parti pris narratif supposait que toutes les images, photos ou vidéos, aient été prises sur le vif et en temps réel par les personnages eux-mêmes par tous les moyens dont ils disposaient: caméscope, webcam, mobile ou appareil photo, puis mises en ligne immédiatement et sans montage au cours de leurs aventures. L’un des principaux challenges auxquels il fallut faire face consistait donc à adopter un point de vue entièrement subjectif, de longs plans-séquences « amateurs » joués caméra en main et cadrés « à l’instinct », la caméra changeant souvent de main au cours d’une même scène, en utilisant que des lumières et sons « naturels » – tout en conservant une qualité d’images et de sons propres à maintenir l’attention du spectateur/joueur.
Tournées en 5 semaines au Maroc, une semaine à Paris – et trois heures de vol Paris-Agadir, les 52 séquences de « Lost Memories » représentent une durée totale de 2 h 49 d’images vidéo, plus de 350 photos et 18 minutes d’enregistrements mobiles, sons ou images.

Témoignages de spectateurs/joueurs
  • « C’est un mixte entre Lost et Heroes, les personnages ont des pouvoirs surnaturels. Je vois ça comme un délire entre quatre copains. Ce n’est pas une opération marketing »
  • « C’est un road-trip, une chasse au trésor. Les personnages sortent du jeu, on ne dirait pas des acteurs. On s’immerge, C intriguant. Il y a des recherches à faire, ça change des jeux débiles de tirages au sort… »
  • « C’est un road-trip, une chasse au trésor. Les personnages sortent du jeu, on ne dirait pas des acteurs. On s’immerge, C intriguant. Il y a des recherches à faire, ça change des jeux débiles de tirages au sort… »
  • « Très Paris-Dernièresque, c’est marrant! Il faudra organiser une sortie raw-vidéo un soir! Cheers! »
  • « C’est un jeu. Un genre de film-jeu. C’est sympa le mélange photos, vidéos, textes… On suit le trip en live. C’est même touchant comme histoire… »
  • « C’est trop bien!!! J’attends la suite avec impatience. Continue ^_^ kiss. »
  • « L’île m’a fait rêvé pas mal ce matin… Je suis en Irlande et il pleuve!!!… Kaolao?.. C’est où? »
  • « Depuis que j’étais rentré dans cette histoire, le monde autour de moi avait changé… Je vais regretter ces sensations entre rêve et réalité… »

 

Crédits

Production: Orange – Explo-Centre (France)

Production exécutive: Icon Impact (Allemagne)

Scénario de Anne M. Larroque, d’après une idée développée avec l’équipe Orange de Katoa: Guillaume Rolland du Roscoat, Corinne Moreau, Damien Douani, Ava Virgitti-Livet.

Project Managers: Anne Larroque et Laetitia Munoz

Cast : Abénamar Sanchez (Sam), Cécile Fiséra (Claire), Cyril Passadori (Greg), Karina Beuthe (Kelly), Lionel Wherlé (Alex), Alexandre Lestrat (Yordan), Marielle Hégy (Noah), Laetitia Munoz (Sarah).

Directeur de la photographie: Alain Dassé

Directeur Artistique, séquences 3D et développements Web: Hervé Cecchi

Musique: Yohann Guglielmetti

Réalisation: Anne M. Larroque.

Assistante de réalisation: Laetitia Munoz

© Orange 2008. Tourné à Paris et au Maroc (Sahara Occidental et Ouarzazate).

Close