webleads-tracker

JEUX VIDEO CONTRE PROZAC

JEUX VIDEO CONTRE PROZAC

150 150 Backstory

Voilà qui va faire plaisir à Jane Mc Gonigal: le très sérieux laboratoire de rétroaction biologique de l’East Carolina University vient de publier les résultats d’un étude randomisée démontrant l’efficacité de la prescription des jeux vidéo (de patience) dans la réduction des symptômes de la dépression et l’anxiété.

 

Les résultats de l’étude montrent une diminution moyenne de 57% des symptômes de dépression dans le groupe traité par rapport au groupe de contrôle – ce qui laisse supposer un bénéfice très significatif. Avec plus de 50% de répondeurs positifs à l’expérience, l’étude en conclut que « les résultats confirment la possibilité de prescrire l’utilisation des jeux vidéo de patience pour traiter la dépression et l’anxiété, comme un complément, voire même en remplacement de thérapies standards, y compris de la prescription de médicaments ». Interesting… Et d’ajouter: « les données confirment l’hypothèse que les jeux vidéo possèdent des qualités provoquant des changements physiologiques et biologiques compatibles avec des modifications positives de l’humeur et de l’anxiété ».

 

 

Sources: East Carolina Universy – Biocom Technologies – http://www.ecu.edu/biofeedback/

 

Regardons-y de plus près. En l’occurrence, l’étude a porté sur 59 « patients » présentant des troubles allant de l’anxiété modérée à la dépression sévère diagnostiqués, parmi lesquels 30 ont été « traités » (18 par Bejeweled 2 ; 7 par Peggle; et 5 par Beekworm) à raison d’une exposition minimale de 30 mn par jour au jeu choisi, et ce au moins 3 fois par semaine sur une durée totale d’un mois. Le groupe de contrôle des 29 pauvres autres gus non « traités » ont été, eux, casqués de bio-senseurs enregistrant leurs réactions psychophysiologiques, puis invités cordialement à surfer pendant les mêmes 30 minutes sur des sites de témoignages de dépressifs du National Institute of Mental Health (s’ils ne sont pas passés à la dépression abyssale à ce régime-là!…)

 

Autre info notable: l’étude a été commanditée par Pop Cart, éditeur des jeux testés – et Bejeweled fait un carton, c’est vrai, sur à peu près toutes les plateformes. Rien à voir avec Prince of Persia ou God of War, ce sont des jeux de plateforme solitaires de type… « Solitaire » précisément. Très addictif.

 

 

Je n’en conclus pas pour autant que les résultats de l’étude ont été biaisés, ils sont probablement exacts, mais ont peut difficilement comparer les résultats des 2 groupes. La comparaison serait restée acceptable si le groupe de contrôle n’avait pas été « traité » du tout, mais là on pourrait presque dire qu’il a été… maltraité. Pourtant l’étude semble montrer une légère diminution de leurs symptômes aussi. Ce qui pourrait laisser supposer que la consultation des blogs de dépressifs pourrait aussi avoir un effet bénéfique?..

 

Je ne suis pas médecin, mon avis ne vaut que ce qu’il est, et je suis pour ma part intimement convaincue de l’effet bénéfique des jeux vidéo. Mais pas particulièrement des jeux de patience ou de plateforme qui sont terriblement addictifs et tiennent un peu du supplice de Sisyphe: chaque fois qu’on a roulé sa pierre en haut de la montagne, elle retombe et il faut recommencer sans réellement progresser jamais. Mon observation très empirique de la vie et de ceux qui m’entourent m’avait plutôt laissée jusqu’ici soupçonner – au « flair » – un début d’état dépressif chez ceux que je voyais s’adonner trop régulièrement à ces jeux. Mais il est vrai que j’y voyais plus un symptôme qu’une cause. Une forme d’automédication peut-être?

 

Plus suspecte, à mon sens, est la durée de l’étude. La durée minimum d’une dépression, ce n’est pas un mois, mais entre 8 mois et un an (minimum) (même quand on la traite). Il est donc rigoureusement impossible que l’état dépressif des sujets de l’étude ait pu évoluer de façon durable en un laps de temps si court.

 

Je serais vous, j’attendrais donc un peu d’avoir sous la dent des données plus sérieuses avant de remplacer mon Prozac de chevet par une petite partie quotidienne de Bejeweled…